Les camions du 5e RG.

L’implantation d’une usine Scania à Angers en 1992 a été encouragée par des
marchés militaires dont l’un des plus beaux exemples est ce tracteur Scania 6x4
T144C-530 de 1998 attelé à une semi porte engins ACTM à six lignes. Il affiche
un PTRA de plus de 124 tonnes. Il est équipé d'une boîte de vitesses Scania
GRS900 à 14 rapports, dont deux extra-lents. 11 exemplaires ont été acquis
pour l'équipement des Compagnies de travaux lourds du 5e RG.


Régiment unique dans l'armée de Terre, il était spécialisé dans l'exécution de travaux lourds (pistes et routes pouvant comporter un revêtement en bitume), des travaux de réalisation de plates formes stabilisées éventuellement recouvertes de bitume, des travaux ferroviaires (réfection de voies ferrées, construction d'embranchements, construction de ponts) ou encore des travaux routiers en zones minées ou polluées grâce à ses tracteurs niveleurs blindés et télécommandés.

Le 5e RG était une composante à part entière de l'utilisation
des chemins de fer militaires en France.

Basé à Versailles, au camp des Matelots, le 5e Régiment du Génie (régiment du génie de travaux lourds) cumulait les originalités.
Seul régiment disposant à ce jour d’une compagnie de travaux ferroviaire, il était également riche d’un escadron historique qui se chargeait de conserver, voire de restaurer, d’anciens véhicule de l’armée, notamment ceux liés au génie ou à l’exploitation ferroviaire militaire.
Parmi ces véhicules de collection, les rescapés de la seconde guerre mondiale étaient progressivement rejoints par des véhicules de construction française datant des années 1950 à1970.


Véhicules préservés :

2 : GMC CCKW « lot 7 » (camion de dépannage).

3 : Tracteur Berliet TBU 15 6x6. Ces tracteurs tiraient notamment des semis
porte engins ou des citernes à hydrocarbures. Il existe une version grue
du TBU, le TBU CLD (camion lourd de dépannage)

1 : Rouleau compresseur Richier VR 10.

 

5 à 7 : Berliet GBH 12 6x6 (cabine M., n° de série MNE362,
PTC26t, PTR38t) avec benne Marrel.

 

9 : Grue Grifffet G15 f de 1973 sur châssis 6x6 lève 18 t, utilisée pour la pose des ponts.
Berliet de 322ch, treuil de halage 11 500daN crabotable sur boite de vitesse.
10 : Grue Griffet 4x4 type G4 de 1969 lève 4t. Moteur Berliet de 120ch

 

11 : Grue poclain potin PPM type 1507 de 1971 sur châssis SAVIEM 4x4.

Un Michigan 275B est conservé aux Matelots au sein
du « cimetière des éléphants » du 5e Génie.

Source : ‘CAMION’ 2009 + le Net.

 

L'insigne du régiment :

Sur l'insigne du régiment, on retrouve la devise du régiment :
Partout Toujours Réaliser.
Au centre, le médaillon (insigne d'origine) représente la locomotive « Pacific »
traversant un pont modèle Henry.
L'année de création apparaît également : 1889.
En fond, les couleurs du génie : le rouge et le noir.
En bas se trouvent les armes de la ville de Versailles.
Le 5ème génie en est le régiment de tradition.


Depuis le 10 juin 2010 le régiment du 5e Génie n'existe plus.

Voir site : http://res5rg.free.fr/



Alain CHUETTE - Août 2010

 

   Ragissez cet article