JE ME SOUVIENS…

 

Un petit mot au « Toubib »

Merci «Toubib» pour m’avoir délivré d’une méchante grosseur qui m’était poussée sur la tempe gauche à la suite de je ne sais quelle infection. Un «œuf de pigeon» sur la tempe, ça finit par gêner et j’ai consulté.
J’ai été sympathiquement accueilli, mais j’avoue avoir eu un peu peur quand tu as annoncé que tu allais débrider ça : le scalpel, c’est pas a priori engageant.
Rassemblant toutes mes «forces zen» disponibles, je n’ai pas bronché sous le tranchant… qui m’a finalement bien soulagé !
J’avais été un peu rasé et un gros pansement trônait désormais pour quelques temps juste sous mon couvre chef. Peut-être que cette compresse de gaze barrée d’un sparadrap n’était pas assez martiale, car j’ai été dispensé de défilé et de prise d’arme le samedi suivant.
C’est grâce à cette exemption que j’ai pu faire la photo de mon peloton en défilé.
Merci encore «Toubib».
J.J. OUDART

Jean Jacques OUDART – 65 2/C – 2ème Compagnie – 1er peloton