Bonjour à tous les sahariens,

C’est par hasard que j’ai découvert ce site internet et avec une grande émotion que je l’ai parcouru. En effet lors de mon incorporation au 7ème Génie d’Avignon, je me suis retrouvé avec des camarades qui étaient en grande majorité du nord et de l’est de la France ; donc depuis mon retour en 1967, j’ai très peu évoqué cette période avec mon entourage, et surtout je n’ai revu personne de ceux qui étaient avec moi.
Depuis la découverte de votre site j’essaie d’effectuer un travail de mémoire qui va me permettre, j’espère, de vous faire profiter de quelques anecdotes de mon séjour au Sahara.
Je remercie Michel Fernez pour son aide et le travail qu’il effectue.

Jacques VENERI
Appelé du contingent 66 1/C
71ème Bataillon du Génie à Colomb-Béchar
SP 87765

Les photos et légendes sont de Jacques VENERI

Pour agrandir la photo : clic sur la miniature et après visualisation : clic sur le bouton «Précédente» du navigateur pour revenir sur cette page


7ème Régiment du Génie en Avignon du 1er mai 1966 au 30 novembre 1966
71ème Bataillon du Génie à Colomb-Béchar du 2 décembre 1966 au 15 mai 1967
7ème Régiment du Génie en Avignon du 16 mai 1967 au 28 août 1967

Incorporé le 1er mai 1966 à la caserne Chabran en Avignon, j’intègre la 3ème compagnie, sous les ordres de l’adjudant-chef Julian, un type bien : rigoureux, exigeant mais juste. Sous ses ordres, pendant les classes, nous n’avons pas vu le temps passer, entre la formation militaire, les armes, les explosifs, les permis de conduire, la navigation, l’école de ponts, les journées étaient bien remplies.

Juin 1966 – Avignon (les Oliviers) – Stage FRAC
VENERI - X - BROCARD - X  - MARTY - CIERLACK
Juillet 1966 - Avignon
Pendant les classes
Construction de pont Bailey

Le 14 juillet 1966 défilé avec mon régiment à Marseille sur la canebière (un moment fort). Passage au camp Sainte-Marthe pour une nuit.

En septembre 1966 je suis envoyé au camp de l’Ardoise à Laudun (30 kms d’Avignon) pour y suivre une formation de conducteur de niveleuse. À la fin du stage, j’avais dû faire bonne impression, le gradé responsable du stage voulait me garder en tant que moniteur. Lorsqu’il m’en a parlé, j’étais un peu embarrassé, partagé entre rester en France à Laudun ou partir en Algérie. Mais sa demande auprès de mon colonel a été refusée. Je n’ai pas été du tout déçu, bien content de retrouver les camarades de la 66 1/C.

Août 1966 - Avignon - Caserne Chabran
Fusion du 7ème et du 29ème Génie
Prise d'armes et défilé
Photo prise par CIERLACK exempté de défilé
(trop grand même pour un homme de base)
27 septembre 1966
Camp de l'Ardoise
Formation conducteur
de niveleuse
9 novembre 1966
Restaurant Le Molière
avec MARTY et BROCARD
(chauffeur de bulldozer virtuose à la carrière d'Abadla)
La veille du départ
pour l'Algérie

Fin novembre 1966, de nouveau passage au camp Sainte-Marthe et embarquement sur le « Ville de Marseille ». Après 22h00 environ de traversée, arrivée à Oran en fin de matinée. Après avoir débarqué nous sommes immédiatement transportés à la gare : direction Colomb-Béchar.
En fin d’après midi nous arrivons à Saïda où nous changeons de train. Nous sommes transférés dans ce train mythique : la Rafale. Arrivée à Béchar vers 9h00 le lendemain au 71ème Bataillon du Génie, le jour où le bataillon fêtait la Sainte Barbe : la fête des sapeurs mineurs. Après pratiquement 48h00 de jeûne nous avons trouvé ce repas et cet accueil extraordinaire. Mais j’ai vite pressenti que les choses allaient devenir bientôt très différentes.

Novembre 1966
Sur le pont du « Ville de Marseille »
avec Roger MARTY
Décembre 1966 - Béchar
X - CIERLACK - MARTY
Béchar - Casernement du 71ème Génie
Le 71ème Génie
Le dépôt de munitions
La station de carburant
Le 71ème Génie
Une partie du parc de véhicules
En arrière-plan la centrale électrique

En venant
de l'escale
Le quartier de la Barga
Le marché de Béchar
Le marché de Béchar
L'oued Béchar
La cathédrale

 

     Page suivante