Roland DIONET
Appelé du contingent 64 2/B
CCS
- Magasinier

CIT 152 à Laon du 4 septembre 1964 au 18 décembre 1964
3ème GT à Reggan du 19 décembre 1964 au 15 novembre 1965

 


Création Alain CHUETTE

 


Roland nous a quittés le 25 septembre 2010


Les photos et légendes sont de Roland DIONET

Pour agrandir la photo : clic sur la miniature et après visualisation : clic sur le bouton «Précédente» du navigateur pour revenir sur cette page

 

           « Incorporé le 4 septembre 1964 au CIT 152 à Laon. Les classes terminées, direction l’Algérie en passant par Marseille avec escale à Oran.
Arrivé le 19 décembre 1964 à Reggan pour une quinzaine de jours. Direction Béchar pour un bon mois, puis de retour à Reggan, affecté à la CCS au garage 2ème échelon au Bordj Estienne comme magasinier. Nous avions nos piaules sur place jusqu’au jour de ma libération avec 45 jours de perm de récupérations.

Anecdotes :
Pendant notre séjour, nous avons eu droit aux services du BMC de passage sur le plateau. Droit d’entrée 5 Francs, soit 10 jours de soldes, avec au choix une bière ou une autre « consommation ». À la vue des autres « consommations » j’ai préféré une bière. Plusieurs de mes camarades, qui avaient fait un autre choix, ont eu droit à une série de piqûres suite à une affection, très douloureuse, contractée par leur choix ».

Volontaire pour une mission
Dans les derniers mois, alors que mon remplaçant au magasin était arrivé, je me suis porté volontaire pour une mission.
C’est donc dans un convoi Reggan – Béchar, aller et retour, dans un GBO, comme troisième passager, que je me suis retrouvé. L’aller s’est assez bien passé, il n’y avait que deux places pour dormir, mais à vingt ans le sable ça peut aller.
Pour la bouffe nous avons eu droit à des petits paquets verts foncés (boîtes de rations), il parait qu’il fallait terminer les stocks. Pour fumer il était recommandé de ne jamais se baisser, ou alors le tabac tombait. Certains paquets avaient été ouverts, la petite bouteille de gnôle avait disparu, bizarre !!!
Pour le retour il y avait un 6x6 flambant neuf à redescendre et il fallait un volontaire. J’ai levé la main (quel con !). Tant que nous roulions sur le bitume tout allait bien, mais arrivé sur la piste ce fut une autre histoire. Un 6x6 débâché dans un convoi de GBO… pas good. Avec les vibrations ce 6x6, refait à neuf, m’a causé quelques tracas mécaniques. J’ai très vite compris pourquoi on m’avait fourni une caisse à outils et quelques pièces de remplacements. Le lot 7 qui fermait la marche m’a demandé si j’avais besoin d’un coup de main, fanfaron je leur ai répondu non (re quel con !) et ils ont continué leur route. J’ai donc suivi le convoi de loin grâce au nuage de sable, j’ai eu à plusieurs reprises la frousse de me perdre. J’arrivais toujours sur le convoi au moment de la fin de pause, ce qui fait que j’ai conduit ce p….. de 6x6 la journée entière… rien que d’y repenser j’en ai mal au c…
Le matin au départ, le chef de convoi m’a demandé si je voulais être remplacé, je lui ai répondu que j’allais jusqu’au bout (re re quel con !). Nous sommes arrivés sur Reggan de nuit, il m’a fallu au moins une heure pour retrouver ma chambre, j’étais dans le cirage. Le matin un bon camarade m’a viré du lit pour le rapport et il m’a fallu quelques jours pour récupérer.

Voilà l’histoire d’un volontaire pour une mission.



Recherche
Nous avons défilé ensemble, je pense le 14 Juillet 1965.
Je suis au second rang au milieu, un peu penché à cause d'une naïls qui se fait la malle.
Nous sommes en majorité du même contingent, si tu te reconnais, contacte nous,
ce sera un grand plaisir de te retrouver et pourquoi pas faire partie des nôtres sur le site.
Roland 64 2/B

Le monde est petit par Roland DIONET à la rubrique « Je me souviens »